Les meilleurs placements financiers pour les expatriés

Les meilleurs placements financiers pour les expatriés

Les expatriés français sont de plus en plus nombreux à vouloir placer leur argent en France ou ailleurs. Malgré les contraintes liées à la distance, l’expatriation peut créer des opportunités intéressantes pour développer son patrimoine. Mais encore faut-il choisir le bon placement financier qui convient à sa situation d’expatrié. Découvrez les meilleurs placements financiers pour les expatriés.

Les contrats d’assurance-vie en France

L’assurance-vie est certainement l’un des meilleurs moyens d’épargner quand on habite à l’étranger. Ce contrat permet de bénéficier d’une rente ou d’un capital au terme du contrat en cas de survie de l’assuré ou de transmettre à un bénéficiaire un capital dans des conditions fiscales avantageuses en cas de décès de l’assuré. Internet a révolutionné l’assurance-vie. En effet, il facilite les démarches de gestion des contrats d’assurance-vie. Où qu’ils soient, les expatriés peuvent dorénavant suivre leur contrat d’assurance-vie.

L’assurance-vie offre de nombreux avantages aux expatriés qui souhaitent faire fructifier leur argent. Tout d’abord, le capital est disponible à tout moment. Grâce aux avances et aux rachats partiels ou totaux, vous pouvez récupérer votre argent à tout moment pour financer d’autres projets. L’assurance-vie vous offre également une certaine garantie par rapport à votre argent.

Que vous investissiez en unités de compte ou dans des fonds en euros, votre capital est plus ou moins garanti. Enfin, le dernier avantage et non des moindres de l’assurance-vie est la fiscalité. Si vous êtes non-résident fiscal français et que vous êtes encore en vie au terme du contrat, vous êtes exonéré d’ISF et de prélèvements sociaux en cas de rachats partiels ou totaux. Si vous mourrez au terme du contrat, vos ayant-droits bénéficient d’une exonération de fiscalité successorale.

En tant qu’expatrié, vous avez le droit de souscrire un contrat d’assurance-vie dans votre pays d’accueil ou en France. Néanmoins, la France et le Luxembourg sont aujourd’hui les deux pays où il est le plus intéressant d’ouvrir un contrat d’assurance-vie en tant qu’expatrié français.

Ayant le même fonctionnement que l’assurance-vie française, l’assurance-vie luxembourgeoise offre des avantages supplémentaires : neutralité fiscale, remboursement du capital à 100% en cas de faillite de l’assureur, diversité des supports (le Luxembourg accueille le plus large choix de fonds d’investissement dans le monde après les Etats-Unis) et aspect multidevises ($, €, £, ¥…). Malgré ses différents atouts, le contrat luxembourgeois exige aussi un ciblage plus strict. Il faut qu’il soit bien adapté à la situation fiscale, financière et patrimoniale de l’épargnant.

Bien qu’elle offre moins de possibilités que le contrat luxembourgeois, l’assurance-vie française est aussi une solution d’épargne très intéressante pour les expatriés. Parmi ses nombreux avantages, on cite la flexibilité des supports et de la gestion (possibilité de faire des versements ou des retraits à tout moment) et une fiscalité avantageuse. Néanmoins, il faut être vigilant sur certains points si vous décidez d’ouvrir un contrat d’assurance-vie en France.

Faites attention à la double imposition. Il se peut que la France impose vos plus-values en même temps votre pays de résidence fiscale. Pensez à vérifier qu’il existe des conventions fiscales entre votre pays de résidence et la France. Tenez aussi compte des risques liés au taux de change si vous êtes expatrié dans un pays hors de la zone Euro. Si vous habitez dans un pays dont la monnaie locale est surévaluée par rapport à l’euro, vous risquez une dépréciation de votre capital.

Les comptes-titres

Le deuxième type de placements financiers qui s’adapte le mieux au profil des expatriés est le compte-titre. Ouvert dans une banque ou auprès d’un courtier, le compte-titre permet d’investir sur des valeurs mobilières (actions, obligations, Sicav, FCP, trackers…).

Contrairement aux autres supports d’épargne règlementée tels que le PEA ou les livrets d’épargne, le compte-titre a un fonctionnement plus souple. Il n’existe pas de plafond d’investissement. L’épargnant peut en outre ouvrir plusieurs comptes-titres dans plusieurs banques. A noter que le compte-titre doit systématiquement être rattaché à un compte courant. Il peut être détenu selon plusieurs modes : individuel, compte joint ou en indivis.

Un autre avantage du compte-titre est que les frais de gestion sont plus faibles que ceux de l’assurance-vie. En termes de fiscalité, les plus-values sont exonérées si vous êtes non-résident fiscal français. Pensez donc à céder vos titres avant votre retour d’expatriation.

Les autres placements financiers pour les expatriés

En tant qu’expatrié, vous avez aussi la possibilité d’investir dans les livrets bancaires classiques en France : Livret A et B, Plan d’Epargne Populaire, Plan d’Epargne Logement…Ces types de placements financiers sont surtout adaptés si vous voulez épargner sur le court terme. Si vous comptez rester plus longtemps à l’étranger, les deux placements financiers sus-cités sont plus conseillés.